..
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 René CABAU : le « fusillé vivant »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lescure40
chef de groupe
chef de groupe
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 66
Localisation : Toulouse environs
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: René CABAU : le « fusillé vivant »   Jeu 9 Juil 2015 - 14:22

Bonjour,

Il fait beau se promener sur les berges du canal du midi entre Castanet et Pompertuzat.



Vous verrez alors une modeste stèle à la mémoire de René Cabau



Bien extraordinaire histoire que celle de ce résistant du maquis de Nistos.

L'histoire de René Cabau est extraordinaire. Mais, il ne fallait pas compter sur lui, de son vivant, pour la raconter. Car cet homme, disparu en 2002 était la modestie même. En 1944, René Cabau a 22 ans. Il est agent de liaison pour le maquis de Nistos, entre les montagnes pyrénéennes et Toulouse. Début juin, il est dénoncé. Interrogé, et torturé par la Gestapo, il ne dit rien. Les nazis décident donc de l'exécuter, sans autre forme de procès. Le 9 juin, il est traîné à Pompertuzat. Il est froidement abattu : deux balles dans la poitrine, et une balle dans la cuisse. Le chef de la Gestapo viendra lui tirer, en guise de coup de grâce, deux balles dans la tête. Dans un réflexe, René se protège de sa main. Il y perd deux phalanges. Une seule balle ressort... L'autre est toujours restée dans son crâne, lui infligeant des tourments toute sa vie. Il agonisa deux jours, avant d'être retrouvé par un jeune pêcheur. Il fut soigné dans le plus grand secret, et caché jusqu'à la Libération.
Après la guerre, René Cabau reprit ses activités à l'Aérospatiale. Ce grand Résistant fut honoré par la Nation qui lui attribua le titre de commandeur de la légion d'honneur.
Le site du maquis : René CABAU


Une rue de Toulouse porte le nom de ce modeste compagnon

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
gilrc 78
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 531
Age : 57
Localisation : Seine & Oise
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: René CABAU : le « fusillé vivant »   Jeu 9 Juil 2015 - 15:07

htyjyk   1000 fois à toi Lescure40 de nous avoir fait partager l'Histoire de cet homme d'Honneur et d'Humilité   !!!

Hommage lui soit rendu  armé1  salu  !!!


Amitiés.

Gilles
Revenir en haut Aller en bas
Lioran
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 45
Localisation : en zone occupée
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: René CABAU : le « fusillé vivant »   Ven 10 Juil 2015 - 11:38

Bonjour, il a du tomber dans les mains des auxiliaires français de la gestapo de Toulouse, plus des oportunistes que de véritables "nazis" (on a leur photo lors de leur arrestation sur le forum) leur spécialité la pendaison par les pieds, le fer à repasser sur la peau  pendant plusieurs jours et autres actes sadiques que j'ai pu lire.
La Gestapo a simplement sû utiliser ces dangereux psychopathes.
Ceux ci aprés avoir été démasqués dans un maquis ,ou ils pensaient être en sécurité ,par un gendarme ont été fusillé à la Libération et personne n'y trouvera à redire, pas moi en tout cas.

Lioran
Revenir en haut Aller en bas
AS-GMO
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9089
Age : 51
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: René CABAU : le « fusillé vivant »   Dim 12 Juil 2015 - 22:30

htyjyk beaucoup pour ce post et cet hommage bien mérité. Je ne connaissais pas l'Histoire de cet homme et de son calvaire.

Sincères amitiés...

_________________


Tu as 2 devoirs dans la vie :
le 1er c'est de servir ton pays !
le 2ème c'est d'entrer en Résistance si ton pays devient fou !
Revenir en haut Aller en bas
Gros Jean
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 1609
Age : 45
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: René CABAU : le « fusillé vivant »   Lun 13 Juil 2015 - 0:54

Merci pour les photos Gérard.
Quelle histoire, effectivement... Je connaissais son parcours pour avoir lu plusieurs articles dans la presse régionale ; cet hommage est bien mérité.

Gros Jean

_________________
"Unis comme à Eysses"

Maquis du Lot-et-Garonne, groupes FTP de la R4, et colonne FFI Schneider (Groupe Mobile du Sud-Ouest)
Revenir en haut Aller en bas
vince1940
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 946
Age : 40
Localisation : Saint Malo
Date d'inscription : 01/10/2013

MessageSujet: Re: René CABAU : le « fusillé vivant »   Lun 13 Juil 2015 - 5:14

Bonjour,

Merci à toi de nous avoir raconté l'histoire de cet homme courageux, dont la mort ne voulait pas s'emparer. Ce fut un véritable miraculé en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: René CABAU : le « fusillé vivant »   

Revenir en haut Aller en bas
 
René CABAU : le « fusillé vivant »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Barjavel, René] Le grand secret
» [auteur] Commandant René
» René Peron
» Estelle Renée Roberts
» René Barjavel , La nuit des temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Maquisards de France :: Devoir de mémoire :: Hommages et Recueillements-
Sauter vers: