..
 
AccueilS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
AS-GMO
Admin
Admin


Nombre de messages : 8890
Age : 51
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Mar 26 Mai 2009 - 13:34

Comme promis, suite à mon week-end prolongé en Normandie, offert par mon épouse, voici les photos du premier musée visité et que je recommande vivement, si vous êtes dans le secteur !





































Et un aperçu de la vitrine du magasin "Static Line" dans laquelle il y a un superbe diorama avec des mannequins style GI JOE :




J'ai préféré ne pas vous mettre les légendes, car c'est un travail trop long pour moi et que cela vous laisse la possibilité d'identifier le matériel, comme si vous visitiez vous même ce musée !!!

En espérant que vous allez vous régaler, sincères amitiés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Mar 26 Mai 2009 - 21:04

Musée superbe !

J'y suis allé ya 1 mois !

Merci pour ces photos ! ça me rappel de bons souvenirs Wink
Revenir en haut Aller en bas
Hercule
envoyé par Londres
envoyé par Londres


Nombre de messages : 980
Age : 62
Localisation : Dans le fond des bois - Cérans - Foulletourte (72)
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Mar 26 Mai 2009 - 22:32

bonsoir AS GMO .
Merci de ton reportage photos sur le Musé de Ste Mère Eglise .
Voici un petit cadeau :

Amitiés Hercule.
Revenir en haut Aller en bas
AS-GMO
Admin
Admin


Nombre de messages : 8890
Age : 51
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Mar 26 Mai 2009 - 22:48

Merci Hercule car ce petit bulldozer était sous bache !
Sincères amitiés...
Revenir en haut Aller en bas
Hercule
envoyé par Londres
envoyé par Londres


Nombre de messages : 980
Age : 62
Localisation : Dans le fond des bois - Cérans - Foulletourte (72)
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Mar 26 Mai 2009 - 23:21

Rbsr AS GMO.
Content que le cliché ta plu .
Hercule . salu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Mer 27 Mai 2009 - 6:38

bonjour
Merci a vous pour ces superbes photos
a++
daniel
Revenir en haut Aller en bas
AS-GMO
Admin
Admin


Nombre de messages : 8890
Age : 51
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Mer 27 Mai 2009 - 15:05

Et après cette visite, j'ai eu la chance d'y rencontrer un Vétéran (85 ans) de la 82ème Airborne qui a atterrit dans le jardin derrière une maison près de l'église de SAINTE MERE. Dans le film le Jour le plus Long, c'est ce Para qui fait "schut"à Arletty qui se rend aux toilettes en pleine nuit dans son jardin !

Cet homme, Howard MANOUYAN, d'habitude peu locace d'après la patrone du bistrot, m'a dit que j'avais eu de la chance de discuter avec lui et qu'il ait plaisanté avec moi !!!
Après quelques bières, je suis un peu fatigué comme vous le verrez sur ces photos, en compagnie de ce Vétéran très sympathique au caractère très trempé et de son Ami Anglais Lesli :



Sincères amitiés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Mer 27 Mai 2009 - 21:48

bonjour
howard est une figure emblématique de ste mére église , beaucoup de reconstituants le connaisse , je les d'ailleurs rencontrer , et m'a trés bien parler
il a d'ailleur pris une photo avec ma femme sur ces genoux , je lui doit bien çà !!! bienvenue
il vit à chef de pont et vends tout les jeudis des drapeaux sur le marché de ste mére
merci de nous avoir fait partager ta joie
amicalement germain salu
Revenir en haut Aller en bas
Gros Jean
Moderateur
Moderateur


Nombre de messages : 1587
Age : 44
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Jeu 28 Mai 2009 - 13:09

Bonjour,

merci pour ces photos qui nous permettent de découvrir ce musée à distance... en attendant de le visiter
par soi-même (un jour, peut-être papymac )

Kenavo - Gros Jean

_________________
"Unis comme à Eysses"

Maquis du Lot-et-Garonne, groupes FTP de la R4, et colonne FFI Schneider (Groupe Mobile du Sud-Ouest)
Revenir en haut Aller en bas
ROCO
"pupille de la nation"


Nombre de messages : 108
Age : 77
Localisation : LOIRE
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Jeu 28 Mai 2009 - 15:41

c omment fait-on pour voir tes photos sans passer chaque fois par l'hebergeur?
Revenir en haut Aller en bas
AS-GMO
Admin
Admin


Nombre de messages : 8890
Age : 51
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Jeu 28 Mai 2009 - 20:31

ROCO a écrit:
c omment fait-on pour voir tes photos sans passer chaque fois par l'hebergeur?

Excuse-moi mais il n'y a que cette solution.
Sincères amitiés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Sam 30 Mai 2009 - 18:03

.
Sympa ta rencontre avec Howard Manoian. Cool

Il avait 19 ans quand il fut parachuté au-dessus sur Sainte-Mère-Eglise. Il y habite depuis 1992 d'ailleurs.



D'origine Arménienne, il a passé sont enfance dans le Massachusetts et avoue apprécier le calme de la campagne Normande, sauf à la veille de chaque anniversaire du débarquement... Laughing


Ses souvenirs de la bataille de Normandie sont intacts.

Citation :
4 et 5 juin

«La tempête fait rage. Le vent et la pluie balayent le tarmac du camp
d'aviation située à quelques encablures de Leicester, en Angleterre. La
météo n'est pas de la partie. Ce n'est pas tant la pluie qui nous
inquiète, que les bourrasques de vent qui s'amplifient au fur et à
mesure de la journée du 4 juin. Le vent, c'est sans doute le pire
ennemi des parachutistes. Nous sommes pourtant prêts à y aller. Les
manœuvres, nous les connaissons par cœur pour les avoir répétées de
longs mois, ici, de l'autre côté du Channel. Mais la décision tombe, le
Débarquement est reporté de 24 heures. Une journée de plus à attendre,
à imaginer le pire, à ressasser les consignes dans notre tête, à
feuilleter, sans réelle motivation, le dictionnaire anglais-français
que la logistique nous a remis dans notre paquetage. La peur est
là. Nous connaissons tous les statistiques, un parachutiste sur
deux meurt avant d'avoir foulé le sol. Dans sa grande «générosité»,
l'Etat américain nous accorde d'ailleurs une sorte de prime de risque
mensuelle de 50 dollars.

Le 5 juin au soir, comme prévu, une légère amélioration se
dessine. Cette fois-ci, c'est la bonne. Dans quelques heures, nous
survolerons la Manche, puis les côtes normandes. Dans mon esprit,
dans celui de tous mes camarades, cette opération doit être de courte
durée. Pas question de s'attarder en France. Le débarquement achevé,
nous foncerons sur Berlin, notre ultime objectif.

Nuit du 5 au 6 juin

L'avion décolle vers 1 heure du matin et gagne rapidement le Cotentin,
distant d'à peine 200 kilomètres de notre base. Mon bataillon, le 505e
régiment, a pour objectif principal de prendre un pont qui enjambe
la petite rivière de Merderet, un affluent de la Douve, située à 3
ou 4 kilomètres de Sainte-Mère-Eglise. L'avion entame sa descente,
il a prévu de nous faire sauter au plus bas, c'est-à-dire à 200 mètres
d'altitude maximum.

Je saute parmi les derniers. Mauvais présage, ou hasard d'un
pilotage imprécis, j'atterris au beau milieu du cimetière de
l'église du village. Je ramasse rapidement mon paquetage et décampe
de ce lieu inhospitalier. Je retrouve avec bonheur trois de mes
camarades. Mais la joie des retrouvailles est vite effacée par la
riposte allemande. L'alerte a été donnée, les batteries de la Werhmacht
s'exécutent. J'essaye de prendre contact avec le reste de ma compagnie,
mais la connexion de ma radio est défectueuse.

Le combat de position fait rage dans les rues de Sainte-Mère-Eglise. On
progresse très lentement, rue après rue, quartier par quartier.

6 juin

Le jour se lève et la lumière expose à nu les dures réalités de la
guerre. Les corps s'amoncellent déjà dans les rues, les blessés se
comptent par dizaines. Des fermes transformées en hôpitaux de fortune
accueillent les éclopés.

Un officier américain vient me trouver. Il a besoin de renfort
pour prendre le château de Fauville, quartier général des
officiers allemands. Cette solide bâtisse est située à la sortie de
Sainte-Mère-Eglise, sur la route de Carentan. Pris par surprise, dans
son sommeil, l'ennemi oppose une résistance passive à notre assaut. En
une demi-heure, l'affaire est bouclée, et les 40 officiers sont sous
notre contrôle. Six parachutistes sont affectés à la surveillance
du château.

Pour ma part, je regagne le nord de Sainte-Mère-Eglise, où une poche
de résistance sévit. Nous partons à 44, nous revenons, le 7 au matin,
à 18 de cette sanglante boucherie. Le commandant du bataillon, le
sergent Robert Nyland, qui avait débarqué quelques heures plus tôt
à Utah Beach, est mort.

7 juin

La journée entière est consacrée à la libération de
Sainte-Mère-Eglise. Le combat de rue est intense.

Bientôt, la ville ressemble à un champ de ruines. Cela fait maintenant
près de deux jours que j'ai été parachuté. Deux jours sans aucune
nouvelle du reste de ma compagnie, basée à 4 kilomètres d'ici, en rase
campagne. Nous tentons pourtant d'établir une communication mais nos
radios ont été mal montées et rien ne fonctionne. Il faut attendre la
fin de la journée du 7 juin pour que nous puissions enfin réaliser que
nous maîtrisons la situation. La résistance allemande est bien plus
forte que nous l'imaginions. Demain, nous pourrons enfin rejoindre
nos camarades.

8 juin

Nous quittons Sainte-Mère-Eglise au petit matin. Mais avant de laisser
cette bourgade derrière nous, il nous faut absolument trouver un point
d'eau. Plus que faim, nous avons terriblement soif. Je n'ai pas bu
depuis trois jours. Je frappe à une porte. Je ne parle pas un mot
de français. Un homme m'ouvre. Je lui montre mon drapeau américain
à l'épaule pour le rassurer. Je tourne fébrilement les pages de mon
dictionnaire pour trouver les mots qui me donneront à boire. «Je
veux boire...», je n'ai pas le temps de dire de l'eau que l'homme
apporte une bouteille enveloppée d'un papier journal de sorte que
je ne parviens pas bien à en distinguer le contenu. Il me sert alors
généreusement de son liquide, qui a une couleur bien jaunâtre. Je me
souviens alors que la logistique nous avait mis en garde sur le fait
que l'eau, dans la plupart des villages de France, n'est pas potable.

Je sors alors deux comprimés purificateurs. J'attends qu'ils fassent
leur effet, et avale à grandes gorgées ce breuvage. J'ai à peine le
temps de réaliser qu'il s'agissait d'un alcool fort que je suffoque
et manque de m'étouffer. Je comprends que cet homme a cherché à
m'empoisonner. Je pointe ma mitraillette sur lui, mais il m'explique
tant bien que mal qu'il m'a servi une sorte de brandy à la pomme
appelé calvados. Pour m'excuser, je lui offre mes cigarettes.

Nous arrivons en début d'après-midi à destination et retrouvons avec
joie le reste de mes camarades. Mais rapidement, je constate que notre
compagnie accuse de lourdes pertes. Le bilan est effroyable. Deux
cents soldats ont sauté sur le pont le 6 juin. Deux jours après, il
n'en reste que 60 debout. 80 sont gravement blessés, 60 ont péri au
combat. Postés sur l'autre rive de la rivière, trois chars allemands
ont riposté pendant deux jours sans discontinuer. Il s'agit d'engins
français de la marque Renault, que les Allemands se sont procurés dès
1940. Deux d'entre eux ont explosé à la suite de tirs de bazooka,
le troisième a pris la fuite pour contourner notre front et nous
attaquer par-derrière. Il n'a pas eu le temps de faire de dégâts
car nous l'avons intercepté et anéanti avant même qu'il ne tire sa
première salve.

9 juin

Première grande victoire, nous parvenons enfin à traverser ce
petit pont de pierre et à gagner l'autre rive de cette rivière,
la Merderet. Nous pouvons maintenant poursuivre notre avancée plein
ouest et contrôler une partie non négligeable de la presqu'île du
Cotentin. Nous gagnons enfin concrètement du terrain. Nous pouvons
désormais considérer que le Débarquement s'est achevé pour laisser
la place à la bataille de Normandie».


Howard Manoian est blessé gravement pour la première fois le 17 juin,
à Saint-Sauveur-le-Vicomte. Une balle lui traverse la paume de la main,
de sorte «qu'on pouvait voir à travers». Il est également touché aux
deux jambes. Il est transféré dans un hôpital de campagne aménagé
sur la plage d'Utah Beach. Le sort s'abat une nouvelle fois sur lui
à sa sortie de l'hôpital. Un chasseur allemand mitraille la plage
en rase-mottes et le blesse à l'autre main. Pendant que le 505e
régiment libère le sud de la Manche, et notamment la Haye-du-Puit,
Howard Manoian est transféré en Angleterre par navire-hôpital, et
placé en convalescence jusqu'au 13 septembre. Il participe ensuite à
la campagne de Hollande, puis à celle des Ardennes, particulièrement
éprouvante. «Je n'ai jamais eu aussi froid», confie-t-il.

Howard Manoian ne marchera pas sur Berlin, il sera arrêté de nouveau dans sa course par une grave blessure en mars 1945, qui l'oblige à regagner définitivement les Etats-Unis. Il foule le sol américain le 10 mai, et savoure six semaines de permission.

Au lendemain de la guerre, Howard Manoian quitte l'armée. Il devient gardien de prison, fonction dans laquelle il «s'ennuie à mourir». Il quitte l'administration pénitentiaire pour exercer le métier de policier pendant 32 ans.

Source: Le Figaro, spécial 6 juin 1944.
Revenir en haut Aller en bas
AS-GMO
Admin
Admin


Nombre de messages : 8890
Age : 51
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Sam 30 Mai 2009 - 21:29

Merci Penn pour ce complément d'info concernant ce vétéran au caractère très sympathique !
Sincères amitiés...
Revenir en haut Aller en bas
la fiotte
envoyé par Londres
envoyé par Londres


Nombre de messages : 1039
Age : 103
Localisation : la lune
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Sam 30 Mai 2009 - 21:37

bsr howard est un personnage sympa mais très grande gueule , sur ce qu'il dit il faut en retenir la moitié mais il est bon vivant il y 2 ans je l'ai vu sortir du bar de la place de st mère complètement ivre
sans doute l'effet anniversaire du dday anni2 anni4 noel13
Revenir en haut Aller en bas
fabrice
maquisard confirmé
maquisard confirmé


Nombre de messages : 89
Age : 45
Localisation : nucourt dep95
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Mer 3 Juin 2009 - 14:35

Salut

si vous voulez sur le site du JTde13 de TF1 il on cette semaine fait un reportage sur sainte-mere eglise avec Howard Manouyan

voiçi le lien pour ceux qui on pas la chance de l'avoir vu

http://videos.tf1.fr/jt-13h/sainte-mere-eglise-se-souvient-4431111.html

y en a d'autre a regarder aussi

a+
Revenir en haut Aller en bas
http://personne950.skyrock.com/
la fiotte
envoyé par Londres
envoyé par Londres


Nombre de messages : 1039
Age : 103
Localisation : la lune
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Ven 5 Juin 2009 - 12:33

bjr j'ai fais un saut rapide de 2 jours en normandie dont st mère et je voudrais pousser un gros coup de gueule sur le musée, je l'avais visité il y a environ une dizaine d'années et là gros choc, déjà l'entrée 7 euros Suspect et en plus pour voir que la moitié de l'expo est de la copie aussi bien en fringues que des armes en plastique Evil or Very Mad ( on se demande ou est passé la collec , peut etre qu' il y aurait un 2eme st marcel pensif )
franchement je ne vois pas l'intérèt d'exposé ce genre de chose à part pour faire du fric et berner le client vraiment lamentable No affraid
Revenir en haut Aller en bas
AS-GMO
Admin
Admin


Nombre de messages : 8890
Age : 51
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Sam 6 Juin 2009 - 0:14

Ah je suis surpris de ta réponse. En effet, je m'étais pas aperçu des armes en plastique. Les voit-on sur mes photos ?
Quelles sont les tenues en copies ?
Pourrais-tu nous en dire plus ?
Sincères amitiés...
Revenir en haut Aller en bas
la fiotte
envoyé par Londres
envoyé par Londres


Nombre de messages : 1039
Age : 103
Localisation : la lune
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Sam 6 Juin 2009 - 9:41

bjr dans le planeur le 2eme ou le 3eme mannequin à gauche ( je ne sais plus) entièrement en copie ainsi que le 1er pour le pantalon

95 pour cent des mannequins qui sont devant le dakota pret pour le transport sont en copie, et les armes en plastique sont sur le sol en dakota et gmc

et j'en oublie encore affraid pale
Revenir en haut Aller en bas
AS-GMO
Admin
Admin


Nombre de messages : 8890
Age : 51
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Sam 6 Juin 2009 - 11:39

Ok merci beaucoup.
Tu as un meilleur "oeil" que moi puisque moi je n'y ai pas fait attention !
Merci beaucoup et sincères amitiés...
Revenir en haut Aller en bas
passionguerredu03
envoyé par Londres
envoyé par Londres


Nombre de messages : 571
Age : 23
Localisation : Vichy 03 / Saintes 17
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Sam 6 Juin 2009 - 15:53

Bonjour AS-GMO,

Merci pour ces clichés de ce magnifique musée!!

A bientôt!
Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
http://1914-1945.centerblog.net/
AS-GMO
Admin
Admin


Nombre de messages : 8890
Age : 51
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Sam 6 Juin 2009 - 18:51

Et lors des cérémonies du 06 juin, retransmises à la télévision, la caméra a fait un gros Plan sur Howard MANOUIAN !
J'ai eu grand plaisir à revoir la bonne "bouille" de notre Ancien !
Sincères amitiés...
Revenir en haut Aller en bas
Gros Jean
Moderateur
Moderateur


Nombre de messages : 1587
Age : 44
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Dim 7 Juin 2009 - 0:08

Bonsoir,

Très belle cérémonie...
je viens tout juste de lire un article relatant le parcours du jeune soldat Manoian :

http://www.ladepeche.fr/article/2009/06/06/620079-La-bataille-de-Normandie-a-19-ans-des-deux-cotes-du-front.html

Kenavo - Gros Jean

_________________
"Unis comme à Eysses"

Maquis du Lot-et-Garonne, groupes FTP de la R4, et colonne FFI Schneider (Groupe Mobile du Sud-Ouest)
Revenir en haut Aller en bas
AS-GMO
Admin
Admin


Nombre de messages : 8890
Age : 51
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Dim 7 Juin 2009 - 21:09

Merci Gros Jean pour ce complément très intéressant.
Sincères amitiés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Dim 14 Juin 2009 - 14:23

Bonjour

Citation :
http://www.ladepeche.fr/article/2009/06/06/620079-La-bataille-de-Normandie-a-19-ans-des-deux-cotes-du-front.html

Le seul petit probléme, c'est qu'il n'a jamais sauté le 6 juin 44 et pour cause, il n'était pas para.
Cela dit, il débarquera bien en Normandie.

Howard Manoian de militaires Records ASN: 31285089 Date d'entrée en service: Février 19, 1943 Reporting Station: Springfield, Hampden County MA Année de naissance: 1924 «Initialement, la formation de base a été de 12 semaines avec un supplément de 4 + semaines de formation avancée". La précédente citation est de M. Kip Lindberg le conservateur des collections de l'US Army Chemical Corps Museum. Howard Manoian rejoint la 33e Chemical Decontamination Company (Decon 33e CML Co) Juillet 1943 à Camp Blanding en Floride. Cela signifie Manoian a rejoint la 33e compagnie de décontamination chimique, après ses 4 mois de formation et de perfectionnement. Les états de paie de la 33e CML Decon Co montrent Howard joindre Juillet 1943 à Camp Blanding en Floride. Manoian est inscrite dans le reste de la masse salariale mensuelle des rapports jusqu'à la fin de l'année. En Septembre 1943 il est promu au soldat de première classe (Pfc.). Pour rappel, nous avons Manoian en poste à la 33e CML Decon Co Juillet à partir de 1943 jusqu'à la fin des états de paie qui s'arrêtent Décembre 31, 1943. Maintenant, le matin de rapports seront utilisés pour documenter son service à la 33e CML Decon Co. Il est mentionné sur le rapport de Janvier 1944 Matin. Ainsi, nous pouvons maintenant mettre de l'étranger avec la 33e CML Decon Co. Il est sur les rapports de nouveau en avril pour aller en congé de maladie avec une tension musculaire causée par la marche et / ou de forage. Tout au cours de la période de son grade est de PFC. selon les dossiers. En Mai 10, 1944 Howard Manoian est promu caporal. Il est indiqué à plusieurs reprises sur le Mai 1944 Matin Rapports de la 33e CML Decon Co. A cette époque, le 33ème est en poste à Bodmin, Cornwall County, en Angleterre. Manoian est inscrite dans le cadre du premier peloton, deuxième section, commandant en second au titre de sergent Fick. Premier peloton est rattaché à la 531ème Bataillon du Génie de la Côte-1er Bataillon de l'invasion de la Normandie. C'est par Commandes spéciales 98 Siège 1er Engineer Brigade spéciale datée du 13 Mai 1944. Le Mai 14ème 33ème CML Decon Co Matin Rapport montre 1 officier et 33 soldats de la 1ère peloton étant rattachés à la 1e bataillon de la 531e Eng Shore Reg référencement SO 98. Howard Manoian est désormais rattachée à la 531e Engr Shore Reg du 14 Mai 1944 dans le cadre du 1er Peloton de la 2ème section de la 33e CML Decon Co. Le 8 Juin 1944 Matin Rapport Afficher le 1er peloton de revenir au contrôle de la 33e CML Decon Co. Il recense 1 officier et 32 hommes venant en un seul homme et le sergent Bernard Dwyer LWA étant (légèrement blessés dans l'action). Cela porte le total à total 34 hommes. Le 17 Juin, 1944, la 33e CML Decon Co est situé à Audouville-la-Hubert, de la France, l'exploitation d'un service de guerre chimique (CWS) Supply Dump avec la classe II et IV de fournitures. Manoian le nom figure sur la prochaine 17ème Juin Matin Rapport lui montrant accidentellement blessé à 1900 heures. Le rapport mentionne que de lui devoir de l'entreprise à l'hôpital (DL) (DL est l'abréviation de Line of Duty). Le 20 Juin, 1944 Rapport du matin pour la 33e CML Decon Co changements accidentellement blessé à l'estimation. Le 22 Juin 1944 Matin Rapport montre Manoian d'être transférés au Royaume-Uni ainsi que deux hommes et une LWA LIA (légèrement blessés dans l'action). Au cours de la période de Juin 1944 Manoian montre dans deux rapports des unités médicales. La première est la 128ème Evacuation Hospital, qui est stationnée à Boutteville, la France, deux kilomètres au sud-est de Turqueville. Il est soigné pour une blessure superficielle part (liste débridement sans fermeture) et à renvoyer à devoir le jour suivant. La date de ce rapport est Juin 1944 et le présent rapport utilise la Manoian ASN 31285089 comme identifiant. Le deuxième rapport est également Juin 1944, et montre bien que ni un jour, ce doit être le second, comme il est indiqué comme étant hospitalisée pour 147 jours. Cela signifie l'absence de 2 jours doit précéder les 147 jours d'absence. Le 128e Evac Hosp était situé dans Boutteville de Juin 11 à Juin 22, 1944. Cela signifie que la première blessure Manoian devait être entre Juin et 11 Juin 16. La première blessure est mineure, il n'est pas mentionné sur le Morning Reports. Le deuxième rapport, des listes de l'hôpital que la 3e Station Hospital situé à Tidworth, en Angleterre. Sa blessure est répertorié comme fracture du troisième métacarpe, qui est l'os entre les phalanges du milieu doigt. Il passe les 147 prochains jours à l'hôpital et de feuilles en Novembre 1944 pour rejoindre sa SCF unité. Sur les deux rapports médicaux de son bras de service est répertorié en tant que service de guerre chimique. Compte tenu du fait que la recherche était de vérifier que son service soit la 33e CML ou Decon Co Co A 505 au cours de cette période. Pas d'autres documents ont été demandés. Cependant, un rapport médical de plus a été inclus dans le lot de documents envoyés par le National Personnel Records Center, à St. Louis, MO USA. Aussi Manoian contenues dans le dossier a été le rapport suivant daté du 21 Mars 1945. Manoian est traitée à l'aide de la station de fragments de coque et rate 0 jours à partir de son unité comme Chemical Warfare Service. Donc, même à cette date tardive, il est toujours dans le Chemical Warfare Service. Que ce soit ou non dans le 33e n'est pas connue en tant que l'appareil n'est pas répertorié. Ce serait une unité, il a rejoint après avoir quitté l'hôpital en Novembre 1944 en Angleterre, après la récupération de son doigt cassé. The National Personnel Records Center, à St. Louis, MO USA effectué une recherche à la demande de CW4 (Ret.) Howard Melvin en 1999. Les dossiers de la Une de la Co 505e Parachute Infantry Regiment ont cherché la recherche de Howard Manoian son nom. Les archives du Centre de recherche de fichiers pour le mois d'Octobre, Novembre et Décembre de 1943 et le matin Rapports de Co A 505 à partir de 1 Janvier 1944 à Juillet 31, 1944, et ils ont déclaré que le nom de Howard Manoian n'apparaît pas dans ces dossiers. Manoian le nom n'apparaît jamais dans aucun des 505 ordonnances générales de la guerre. Il n'a pas été décerné le Combat Infantryman Badge 505 ou tout autre prix. Certains ont également fait remarquer qu'il n'est pas répertorié comme recevant un Purple Hearts par l'intermédiaire du 505. Cela ne peut être utilisé aussi souvent Purple Heart's ont été attribués par le biais de l'hôpital le patient était à l'heure. Nous avons des rapports médicaux relatifs à la trois fois Manoian a été blessé et ils ont tous l'état de service en tant que bras de guerre chimique. Il est également en vigueur complète de photos de la 33e CML Decon Co prise en avril 1944, tous nommés. Manoian est en première ligne du premier peloton photo. Les hommes sont en fait porter Jump Boots et bloused leur pantalon. Leur manque d'outre-caps le parachutiste patch, bien sûr, ils n'ont pas les ailes d'un saut de décontamination chimique Company. En plus de parachutistes, le MP et de la Brigade spéciale unités du génie ont reçu des bottes de saut à l'usure pour l'Invasion. La 33e CML Decon Co a été affecté à la 531e Reg Eng Shore est l'un des 1er Engineer Brigade spéciale Elements. La 33e CML Decon Co principale fonction était de décontaminer les hommes et les machines de l'attaque chimique. Le besoin de que jamais se pose. Leurs principales fonctions en Normandie ont été de lancer le SCF Approvisionnement Dump Juillet et ils ont couru dans les douches des hommes que la 82e utilisés. Il ya une lettre de remerciements de la 82e remercier le commandant de la compagnie de la 33e pour la fourniture des douches pour les hommes qui sortent de la ligne. L'État du Massachusetts a déclaré que selon la loi ils ne peuvent pas publier une copie de toute la vie de l'ancien combattant de 53-55 (décharge). C'est étrange que ce document est un document fédéral et plus de 62 ans, ce qui signifie que ce soit maintenant un dossier public. Toutefois, ils n'ont fourni les informations demandées hors de celui-ci. Overseas devoir dates: Arrivé European Theatre 22 novembre 43, a quitté l'ETO 2 Mai 45 US Arrivé 15 Mai 1945. La date d'arrivée correspond à celle de la 33e CML Decon Co arrivée dans le théâtre européen. Aucune formation spécifique est répertorié et qui inclurait l'école de parachutisme. Il est répertorié comme une Purple Heart avec 2 Oak Leaf Clusters qui correspond à ses trois rapports médicaux. Il n'ya pas non plus mention de la CIB sur sa libération. Le dernier record de mentionner, c'est que Howard indique qu'il a quitté son unité en Mars 1945. Je suis en possession personnelle des co Un matin de rapports pour les mois de Mars et avril 1945, son nom n'apparaît pas dans les deux mois. Manoian et ses partisans prétendent il n'y a pas de documents prouvant son service. Lorsque le records Manoian les supporters de dire que la tenue des dossiers était faible au cours de la guerre. C'est faux, la deuxième guerre mondiale est le plus documenté de guerre dans l'histoire. Si la tenue des registres qui ont été mauvais, les hommes n'auraient pas été payés et les familles n'auraient pas été informé de la blessure et de décès de leurs proches. Pour dire que la tenue des registres a été pauvre, c'est un ignorant déclaration. Les rapports qui sont utilisées ici sont très détaillées. Les erreurs seront corrigées sur un rapport ultérieur, généralement en quelques jours. Lors de la première dans la lutte contre les unités de parachutistes ne pas obtenir ces rapports en temps voulu, jusqu'à la fin de Juin. Unités à l'arrière des dossiers ont été détaillées dans un délai d'un ou deux jours. La meilleure preuve de cela est le rapport de la Manoian accidentelle Wound non seulement la liste le même jour 17 Juin, mais en indiquant l'heure. Vous ne verrez pas que sur un rapport du matin pour une unité de parachutistes en Normandie.

Cdt
JM
Revenir en haut Aller en bas
Gros Jean
Moderateur
Moderateur


Nombre de messages : 1587
Age : 44
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Dim 5 Juil 2009 - 20:56

Bonsoir,

Howard Manoian vient de faire l'objet d'un reportage diffusé, ce soir, au journal de 20h sur France2.
Il est repartit vivre aux Etats-Unis. Même s'il demeure un authentique vétéran de la campagne
de Normandie, il n'a, en effet, jamais été membre du 82° Airborne et ne fut pas parachuté au dessus
de Sainte-Mère...
Bien triste histoire xxx

Kenavo - Gros Jean

_________________
"Unis comme à Eysses"

Maquis du Lot-et-Garonne, groupes FTP de la R4, et colonne FFI Schneider (Groupe Mobile du Sud-Ouest)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE   Aujourd'hui à 19:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Musée des Paras Américains à SAINTE MERE L'EGLISE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Près du musée de la batellerie, à Conflans-Sainte-Honorine
» SAINTE-MERE-EGLISE
» Musée WW2 - Ste Mère Eglise ( Normandie )
» sainte mère église , 6 juin 1944
» sainte mère église , 6 juin 1944

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Maquisards de France :: Devoir de mémoire :: Musées-
Sauter vers: