Maquisards de France

..
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le maquis de bir hakeim

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Ven 18 Déc 2009 - 9:26

Merci Tiragne pour le complément cheers
c'est horrible ce qui est arrivé aux 2 gendarmes et à l'anglais No No No que de violence affraid .

salu salu salu

S'agit t'il de ton fameux livre sur Paul Claie??
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Ven 28 Mai 2010 - 11:13

Des infos concernant la colonne R3 qui a continué la lutte jusqu'en Allemagne.

http://sansculottes1944.blogspot.com/2010/04/les-volontaires-du-languedoc.html
Revenir en haut Aller en bas
Gros Jean
*Membre d'honneur*
avatar

Nombre de messages : 1636
Age : 46
Localisation : Toulon
inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Ven 28 Mai 2010 - 16:35

Merci pour le lien, Daffy...
J'ai appris des tas de choses sur la colonne R3, qui faisait partie de la Colonne Schneider (Groupe Mobile du Sud-Ouest) study

Amicalement,
Gros Jean
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Lun 31 Mai 2010 - 11:47

Monument au col de la tourette





Monument de la Parade



Dernière édition par Daffy le Mer 2 Juin 2010 - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Mer 2 Juin 2010 - 22:21

col de la tourette dans la descente



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: livre allemand sur les combat de la parade Bir Hakeim   Lun 7 Juin 2010 - 13:07

Klaus A. Weidner et comme nous un passionné de Bir Hakeim il a fait des recherches sur les allemands qui faisaient partie du groupe car ils étaient natifs de son village .
Une rencontre très intéressante mais trop courte à la parade j'espère le revoir à Moureze pour discuter plus longuement. Il nous a donné à Denise et au groupe un exemplaire de son livre. Pendant ma convalescence (opération le 09 juin) je vais avoir du temps pour le traduire en français. Je vous ferais part de mes trouvailles.




Je vais bien sûr aussi entrer en contact avec lui par email.

Je viens de rectifier merci flo

salu  salu


Dernière édition par tiragne le Lun 7 Juin 2010 - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Mar 8 Juin 2010 - 9:05

DIN A5, 89 pages avec illustrations b / w, auto-publié, d'abord Edition 2005, ISBN 3-00-015828-6
Prix: 8,50 EUR
Ordre à partir de:
Klaus A. Weidner
Auringer Straße 11
D-65207 Wiesbaden
E-mail: weidners@gmx.de

vie courte mais mouvementée Anton Lindner est représentative de milliers d'anonymes, étaient restés allemands anti-fascistes qui ont essayé de saisir la roue de l'histoire et mettre fin à la barbarie hitlérienne.

Aujourd'hui, ils sont invités dans leur maison dans l'oubli. Pas si l'étranger: En 1996, l'Espagne était encore en vie Interbrigadisten a reçu la citoyenneté honoraire de la France est lu à la commémoration annuelle et le nom Anton Lindner et celle de ses camarades. Dans ce pays, est également connu que, dans le mouvement de la résistance française est une société allemande »existait, les Patriots ont combattu avec les Français, les guérilleros espagnols et les soldats soviétiques, les occupants, qui étaient leurs compatriotes.

Dans le présent article une tentative est faite à l'un des nombreux qui ont perdu leur vie dans cette lutte pour donner un visage.


Échantillon


(36/37 Page) ... Le 8 Mai 1944 a déclenché une groupe de partisans au commandant Barot à recevoir des armes dans la région de l'Hérault, il devrait être parachuté. Parmi les autres étaient des Allemands Karl Klausing, Max Dankner, Fred Bucher, Max Frank, Karl Heinz Fulda, Albert Stierwald et Anton Lindner et l'Autrichien Karl Trinka. Environ 6 km au nord de Clermont l'Herault Maquisaden tomba dans un long combat heure avec le Wehrmacht, qui avait déjà été informée. Ceci, cependant, a subi une perte de 17 soldats et 20 blessés. Bir Hakeim a perdu le lieutenant Lucas. Un deuxième groupe, la plupart des étrangers, et certains français ont d'abord été dans Fons Les puis rentra dans la montagne vers le Col de la Baraque. Ils étaient dirigés par Otto Kuehne. Ils ont également inclus Martin Kalb, Paul Hartmann, et Richard Hilgert. Ces quatre survécu à la lutte des partisans ....

Contenu

Page 3: Calendrier
Page 7: Les jeunes à Kelheim
Page 13: Sur le côté de la République espagnole
Page 25 de: un partisan de la Résistance française
Page 55: témoignage écrit
Page 68: Conclusion
Page 72: Traces
Page 76: Abréviations
Page 79: Notes

TRADUCTION NON ARRANGER
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Lun 14 Juin 2010 - 13:53

Sur un autre forum on a posté ceci sur des stèles qui évoque les combats à St Etienne Vallée Française en Mai 1944.

"Cette semaine, je suis en vacances dans les Cévennes.
Hier, sur le trajet, je suis passé devant la stèle de St Roman de Tousque."











Petit historique wilkipédia

Les combats de 1944

Au printemps 1944, les vallées cévenoles sont devenues un véritable fief maquisard. Les maquis locaux, comprenant notamment des maquisards antifascistes allemands menés par Otto Kühne, sont alors renforcés par le peu discret maquis Bir-Hakeim.

Une alerte mal comprise, une négligence (une mitraillette visible dans une voiture) et l'entêtement des « biraquins », conduisirent les maquisards à affronter dans la commune, le 7 avril 1944, une patrouille de la Feldgendarmerie qui fut anéantie[N 9]. Une quarantaine de combattants libéra ainsi la commune pendant vingt-quatre heures alors que le village se vidait [20]. Dès le lendemain, une embuscade au pont de Négase opposa pendant 4 heures le maquis (dont le groupe Toussaint) à une première troupe allemande venue de Mende. Cette résistance du maquis facilita sa dispersion en évitant son encerclement. Mais lorsque le village fut investi, ce furent les représailles (les corps des Feldgendarmes étant restés à l'entrée du village, leurs uniformes dans le château). Les troupes allemandes de la 9e Panzerdivision SS Hohenstaufen aidées d'une compagnie de GMR incendièrent le château du village. Alors que les habitants s'étaient enfuis dans les bois, les caves, des magasins et des habitations furent pillés[21]. Ces actions déclenchèrent une vaste réaction de l'occupant. Les 12 et 13 avril 1944, près de 2000 hommes des forces nazies et vichystes attaquèrent les maquis de la Vallée Française. Ils installèrent leur PC à la Mairie. Les combats durèrent toute la journée du 12. Avant de se retirer le 13 avril, les soldats achevèrent le pillage du village. Celui-ci échappa de peu à l'incendie général.
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Ven 30 Juil 2010 - 15:21

La photo du corps de BAROT fut tirée d une affiche éditée par les allemands

Tu peux la voir le livre allemand sur les combats de La Parade tirée d un livre d un allemand que l'on a rencontré à une commémoration concernant le Maquis BIR-HAKEIM.

Le commandant BAROT est le 1er en haut Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Sam 31 Juil 2010 - 19:14

commandant BAROT


le portrait est dans le livre 2ème édition.
Revenir en haut Aller en bas
greytwo
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 26
Localisation : 49
inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Dim 1 Aoû 2010 - 11:22

Salut,
merci pour ta réponse, triste photo pale

Par contre elle montre des détails intéressants comme la veste de je ne sais quel modèle et la croix de lorraine brodée sur cette veste.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Mer 29 Déc 2010 - 10:57

Je complète le post avec cette page sur l avis d execution paru dans le journal à l epoque
http://www.musee-resistance31.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=223&Itemid=98
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Mar 5 Avr 2011 - 17:05

Je remercie Lo Grand qui a eut la gentillesse de m envoyer une photo tiré d un livre sur le carré des bir Hakeim languedocien tombé pour la plus part à la Parade ou fusillé à Badaroux et qui repose au mémorial de Chasseneuil en charentes
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Mer 13 Juil 2011 - 16:53

FEVRIER 1944 - SAINT HYPPOLITE DU FORT

Le 29 février 1944 n'étant pas informé de la présence des SS sur la commune de Saint Hippolyte du Fort, un groupe de maquisard du maquis de Bir-Hakeim s'est retrouvé piégé. Deux maquisards ont été abattus dont Robert Rosse ainsi que deux civils (Raymond Bessede et Jean Louis Baudoin).

Au même moment 15 arrestations ont lieu à Driolle (5); Lasalle (4), Ardaillers (4) et 2 maquisards de Bir-Hakeim.

Pour faire un exemple, ces prisonniers vont être amenés à Nîmes et pendus le 2 mars 1944 aux sorties de la ville.

http://www.french-arts-crafts.com/histoire_maquisards_1944.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: bir hakeim la parade /la borie    Jeu 8 Déc 2011 - 21:37



Dernière édition par tiragne le Ven 9 Déc 2011 - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Ven 9 Déc 2011 - 9:12

Je tiens à remercier philippe pour ce reportage.
Aves des images et des lieux jamais photographié auparavant
En effet le chateau Lapeyre est une propriété privé, ouvert que quelques jours par an car son propriétaire est au USA, il a put le visiter lors du tournage car il a servi de décor au film.

Donc on peut savourer les images sans pour autant critiqué.
merci
Revenir en haut Aller en bas
AS-GMO
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9597
Age : 53
Localisation : AUVERGNE
inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Ven 9 Déc 2011 - 13:11

Super, j'aime beaucoup d'autant que c'est très émouvant.

Tiragne tu as vraiment des talents de metteur en scène. Musique envoutante qui donne encore plus l'ambiance du moment !

htyjyk et sincères amitiés...

_________________


Tu as 2 devoirs dans la vie :
le 1er c'est de servir ton pays !
le 2ème c'est d'entrer en Résistance si ton pays devient fou !
Revenir en haut Aller en bas
ST-VINCENT
chef de groupe
chef de groupe
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 52
Localisation : R3
inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Ven 9 Déc 2011 - 23:25

htyjyk phil pour ces belles photos dtk, kuk,
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Mar 27 Mar 2012 - 12:11

On continue à marcher sur les traces du maquis Bir Hakeim

au rocher des vierges cette fois ci ou étais stationné une compagnie du maquis


Photos prise hier

Plaque inauguré l an passé (nous n avions put nous y rendre car elle fut inauguré en semaine Embarassed )



au bout d 1km de piste forestière on arrive a la maison surprise celle ci est habité donc une photo prise du plan au dessus



une autre photo ou on voit l isolement de la maison en montant au sommet du rocher
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Lun 10 Sep 2012 - 11:27

L'association Maquisards Reconstitutions présente hier au cérémonie de Bir Hakeim a participé et rendu hommage sur toutes les stèles du Parcours.
Malheureusement pas en tenue cette année..... Rolling Eyes

-Stèle du Commandant Demarne (rte de gignac)
-Mémorial de Canet
-Tombe du Capitaine Anglais Fowler
-Inauguration plaque mairie de Mourèze
-Mémorial du Maquis à Mourèze
-Clermont l'hérault.


Suite aux cérémonies accompagné de denise notre marraine.Elle a tenu à allez ce recueillir sur la tombe de 2 Biraquins dont un tombé en aout 44 alors officier de Liaison au Rocher des 2Vierges.

Il s 'agit de Marcel Compan




Et enfin Mr Fiol


Une belle journée qui c'est terminé par un pique nique au Rocher des Vierges.


Respect, honneur et mémoire.
"Ne jamais oublier, toujours se souvenir"

Une suite prochainement car ce n est pas fini pour cette année avec Bir Hakeim Cool Cool

salu salu salu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Lun 10 Sep 2012 - 13:55

Rolling Eyes et oui pas en tenue


cela ne nous a pas empêcher de venir avec nos tee shirt BIR HAKEIM le maquis des patriotes et nos brassards et de présenter au ancien notre travail sur le film
de discuter beaucoup avec eux et de récupérer pleins de nouvelles photos du maquis et anecdote d'avoir des moment d émotion surtout au moment ou notre association a chanter le chant du maquis .

et surtout l'arret au cimetiere avec Denise Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

merci daffy pour les photos drunken drunken drunken drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
ST-VINCENT
chef de groupe
chef de groupe
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 52
Localisation : R3
inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Lun 10 Sep 2012 - 13:58

Merci à l'association maquisards reconstitutions d'avoir rendu hommage au maquis de bir hakeim chapeau pour votre devoir de mémoire et en particulier votre film dernièrement réaliser sur ce maquis un chef d'œuvre !!!!
Revenir en haut Aller en bas
AS-GMO
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9597
Age : 53
Localisation : AUVERGNE
inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Lun 10 Sep 2012 - 14:02

Félicitations à vous et encore htyjyk pour tout ce que vous faites !

C'est vraiment navrant cette histoire de vous avoir interdit de participer en tenue pour privilégier une autre association...
Dommage car on n'est jamais de trop !!! Et la Résistance, à l'époque, c'était aussi le regrouppement de tous !

Sincères amitiés...

_________________


Tu as 2 devoirs dans la vie :
le 1er c'est de servir ton pays !
le 2ème c'est d'entrer en Résistance si ton pays devient fou !
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Mer 19 Sep 2012 - 16:19

Revenons au fil du post Neutral

De passage dernièrement sur les hauts cantons je me suis arreté au cimetière de Lamalou les Bains pour me recueillir sur la tombe du Commandant Barot alias Jean Capel chef historique du maquis Bir Hakeim tombé lors des combats de la Parade.


Jean Raymond Louis Capel est né le 22 février 1910 à Toulouse (Haute-Garonne). Il est le fils de Raymond Joseph Capel et de Cécile Eugénie Jeanne Bougon son épouse (*). La famille de sa mère fait partie de la notabilité de Lamalou les Bains (Hérault). Son grand père maternel, le docteur Bélugou, a été longtemps maire de la petite ville. Son père, issu lui aussi d'une famille de notables, a ouvert à Nice un cabinet d'avocat.

Jean Capel suit des études secondaires, puis travaille au cabinet de son père à Nice. Touché par les idées marxistes, il milite dans les rangs communistes dès 1931 et assure jusqu'en 1936 la fonction de secrétaire de cellule du Parti communiste à Nice. En 1936, il quitte Nice pour Paris où il suit des cours et des conférences de sociologie et d'économie politique. C'est dans cette ville qu'il rencontre Suzanne Darrénougué, élève de l'Ecole des Beaux Arts qui devient madame Capel.

En 1939, Jean Capel est mobilisé comme soldat de deuxième classe au 281e régiment d'infanterie. Il part dans les Alpes où il est affecté à un bataillon de skieurs. Après l'armistice et sa démobilisation, il s'installe à Toulouse. Dans la ville rose, il se crée une situation professionnelle particulière, celle d'intermédiaire entre les docteurs et les travailleurs assujettis aux assurances sociales. Son affaire prospère rapidement. Jean Capel gagne largement sa vie. Il pourrait vivre heureux, sans souci du lendemain : il entre en Résistance.

Bien que sa motivation réside dans l'espoir que la libération de la France s'accompagnerait du triomphe du communisme, il s'engage dans le mouvement de Résistance Combat qui s'organise à Toulouse au printemps de 1942. Durant l'été 1942, Jean Capel entre en contact avec le commandant Rigal, chef de l'Armée secrète (AS) de Toulouse. Il s'intègre peu à peu au réseau local de l'AS. Son domicile, 14 rue Caraman à Toulouse, devient un bureau où l'on fabrique des fausses pièces d'identité, un centre de renseignement et un lieu de recrutement. Avec l'invasion de la zone Sud, le 11 novembre 1942, Jean Capel se fixe comme objectif principal, la réalisation d'une école de cadres de la Résistance pour préparer la libération du pays. Ce projet va être dynamisé, en mars 1943, par les premiers départs pour le Service du travail obligatoire (STO). Les premiers réfractaires toulousains viennent frapper à la porte de la maison Capel.

Le 25 mai 1943, Jean Capel fonde avec Christian de Roquemaurel dit "RM" le maquis de l'Estibi dans un hameau à quinze kilomètres de Villefranche de Rouergue (Aveyron). Ce maquis regroupe une quinzaine d'étudiants. Il est baptisé Bir Hakeim du nom du plus glorieux fait d'armes des Forces françaises libres en Libye. Jean Capel conservera jusqu'à sa mort la haute direction de ce maquis. Le 2 juin 1943, le lieutenant-colonel Alfred Sarda de Caumont dit "Pagnol" ou "Rosette", chef maquis de la Région 4 (Midi-Pyrénées) reconnaît l'organisation créée par le "commandant Barot". Ainsi le maquis école de l'Estibi est pris en tutelle par le Service national maquis présidé par Michel Braut dit "Jérôme". Jean Capel organise un corps-franc qui, par des coups de main sur la région toulousaine ravitaille le maquis Bir Hakeim.

Le 25 août 1943, le maquis Bir Hakeim déménage sur le plateau de Douch, dans l'Hérault, à proximité de Bédarieux. Il y est attaqué par les troupes d'Occupation le 10 septembre 1943 et doit alors trouver refuge à Benou (Pyrénées-Atlantiques). Le même jour, Jean Capel, averti par sa mère, doit quitter Toulouse et se réfugier au château d'Auriac sur Vendinelle appartenant à monsieur de Bonnefoy dit "Monsieur Lebrun". C'est dans ce refuge que le "commandant Barot" entre dans la clandestinité et rencontre Michel Braut venu voir sa femme réfugiée, elle aussi, au château. Une relation de sympathie s'établit entre les deux hommes. En octobre 1943, Jean Capel et le maquis Bir Hakeim sont mis par Michel Braut au service de la Région 3 (Languedoc-Roussillon + Aveyron). Le quartier général du maquis est déménagé à Montpellier (Hérault), 14 rue du Maréchal, au début du mois de novembre 1943. Jean Capel entre alors au service du chef régional des maquis de l'AS de la Région 3, Pavelet dit "Villars". Le 2 décembre 1943, le maquis Bir Hakeim, fort de treize hommes, s'installe à Terris (Gard). Ici encore, Jean Capel et ses hommes s'illustrent par des coups de main audacieux contre les dépôts de l'État français.

Fin janvier 1944, De Martel dit "Delaunay" confie à Jean Capel la mission de regrouper les maquis de l'AS du Gard et de la Lozère sous son unique commandement. Le "commandant Barot" va alors user de son image pour essayer de réaliser cette mission :" "Barot" en impose à tous par sa belle prestance et ses allures de gentleman. Toujours rasé de près, le corps moulé dans une vareuse à martingale, le béret noir tiré sur l'oeil, il jette dans le camp comme une note d'élégance. On devine l'homme cultivé, très maître de soi, à l'aise partout, beau parleur, très diplomate, il garde dans les moments critiques une assurance et un sang-froid qui confondent l'adversaire. Si celui-ci s'emporte, "Barot" sourit dédaigneusement. Il hait farouchement les occupants et ceux qui pactisent avec eux, il n'est pas de stratagème qu'il n'invente pour les berner. La fausse carte d'intendant de police dont il est porteur lui permet de franchir n'importe quel barrage et lui vaut, par surcroît, le salut déférent des gendarmes ou des Allemands préposés à la surveillance".

Cependant le maquis Bir Hakeim, pourchassé par les Allemands dans le département du Gard, doit trouver refuge dans les Cévennes lozériennes. Il s'installe à La Picharlerie au début du mois de mars 1944. Jean Capel et les "Biraquins" mettent alors rapidement sous tutelle le maquis-école de La Picharlerie de Marceau Lapierre et une partie de la brigade Montaigne installée au Galabertès. Mais la mission de Capel attise des résistances fortes de la part des chefs des différents maquis cévenols. Bien que le "commandant Barot" soit confirmé dans son statut de chef des maquis de l'AS du Gard et de la Lozère à la fin mars 1944, il échoue dans ses tentatives de regroupement du maquis de Lasalle de René Rascalon et du maquis d'Ardailles du pasteur Olivès. Les chefs cévenols reprochent aux Biraquins leur insouciance du danger, leurs provocations vis-à-vis de l'occupant et leurs ambitions hégémoniques. Les événements de Saint Etienne Vallée Française (entre le 8 avril et le 12 avril 1944) vont provoquer la mise en accusation de Jean Capel. Il est convoqué, le 3 mai 1944, à La Glanière (Gard) sur la route de Thoiras à Lasalle. Le chef-adjoint de l'AS du Gard, Marcel Cassagne dit "Signoret" veut le traduire devant une sorte de conseil de guerre du maquis. Le "commandant Barot" répond point par point à ses détracteurs mais doit se soumettre et quitter la région des Cévennes avec son maquis dans les plus brefs délais. Il s'exécute. De Fons, Jean Capel, alors à la tête d'un maquis de 80 à 90 hommes pourchassés par les troupes d'Occupation mais aussi par les GMR et les Miliciens, tente de récupérer un parachutage d'armes à Caux à proximité de Clermont l'Hérault (Hérault). Au retour de cette expédition, le "commandant Barot" et ses hommes doivent se réfugier à l'hôtel du Fangas sur le Mont Aigoual avant de s'installer à La Parade où le maquis est décimé et Jean Capel tué au combat le 28 mai 1944. Son corps est inhumé le 29 mai 1944 au cimetière de La Parade dans la fosse commune des Biraquins, puis dans le caveau de la famille Abriol le 28 octobre 1944. Son acte de décès, dressé le 5 avril 1945, porte en marge la mention "Mort pour la France".

A la Libération, Jean Capel, le soldat de deuxième classe de l'armée des Alpes, est promu au grade de lieutenant-colonel à titre posthume et fait chevalier de la Légion d' honneur. Le lieutenant-colonel Alfred Sarda de Caumont rédige alors, en l'honneur de Jean Capel, le mémoire de proposition suivant : "Commandant du maquis Bir Hakeim, résistant de la première heure, d'un patriotisme ardent et d'une bravoure tenant à la légende, a pris part de mai 1943 à novembre 1943 à des opérations offensives contre les dépôts de l'État français et contre les troupes d'occupation. Incomparable chef de coups de main, toujours au milieu de ses hommes, dirigeant leur action et leur donnant l'exemple. A écrit par son héroïsme une page de gloire dans le livre des maquis de la région de Toulouse. Passe en janvier 1944 dans le Gard. A été tué au combat de La Parade le 28 mai 1944 ". Le quartier général suprême des forces interalliées, à la Libération, décide de remettre mille certificats aux résistants français en reconnaissance des services exceptionnels rendus aux armées interalliées. " Le nom de Jean Capel a été enregistré au Grand quartier général des forces expéditionnaires Alliées à cause de son héroïque conduite lorsqu'il était sous mon commandement lors de la Libération de son pays en 1944-1945. Signé : Supreme Commander Eisenhower".

Les affinités politiques de Jean Capel ne sont révélées au grand jour qu'à l'occasion de la ré-inhumation de ses cendres à Lamalou les Bains le 2 décembre 1945. La cellule locale du Parti communiste prend ce jour-là le nom de cellule Jean Capel. En effet, le seul mot d'ordre sous le signe duquel s'était fondé le maquis Bir Hakeim était " La politique de la Libération". C'est la seule qui fut pratiquée à Bir Hakeim.

(*) Mairie de La Parade. Registre d'état-civil de 1945. Acte de décès n° 10 de Jean Capel

Son corps pris en photo pour identification par le chef des chantiers de Jeunesse de Meyrueis(si les modos veulent supprimer la photo????)


Sa tombe au caveau familiale à Lamalou




source pour le texte et photos portrait,corps"la resistance en lozère"
Revenir en haut Aller en bas
Daffy
envoyé par Londres
envoyé par Londres
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 36
Localisation : Agde /Cantal
inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   Ven 21 Sep 2012 - 19:26

A noter que "Barot"à certainement emporter avec lui pas mal de secret.

En effet la légende veut que la situation de la parade sur un plateau naturel avec non loin de là un aérodrome desaffecté en 1944 que les biraquins devait le remettre en état pour servir de base pour parachutage ou atterrissage.
Nul ne le sera en tous cas quelques jours après l assaut des avions ont longtemps tourné au dessus du causse attendant un signal qu'il neut jamais.

Cette décoration des allies est aussi pour quelques choses certes le courage et autres mais peut etre d autres choses ou plan.

study study study

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le maquis de bir hakeim   

Revenir en haut Aller en bas
 
le maquis de bir hakeim
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bir Hakeim
» Mon parcours au 30° BCP
» A propos du maquis...
» Le Maquis de Saffré - En mémoire des Maquisards.
» Monument du Maquis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maquisards de France :: Devoir de mémoire :: Lieux de mémoire-
Sauter vers: